FAITES UN DON

POUR DRESSER D'URGENCE UN ETAT DES LIEUX DES ABEILLES SAUVAGES ET DE LA POLLINISATION !

 

L'INRA et la Bergerie Nationale on besoin de votre aide pour recenser les populations d'abeilles sauvages et évaluer le rythme avec lequel elles sont en train de disparaître dans notre pays.

Ce projet c'est Apiformes. Il réunit une équipe scientifique dirigée par Bernard Vaissière, du laboratoire Pollinisation et écologie des abeilles de l'INRA, et plus de 25 lycées agricoles à travers toute la France, et le matériel d'analyse pour les chercheurs.

Faites un don en utilisant le formulaire ci-contre ! Votre contribution mensuelle soutiendra le Programme Apiformes tout au long de l'année.

Le programme Apiformes

Les pollinisateurs, chainon-clé de la biodiversité et de la diversité alimentaire

 

Les apiformes, abeilles sauvages et domestiques, sont bien connues pour leur rôle dans la pollinisation, préalable à la fécondation chez les plantes à fleurs, qui ménera à la formation des fruits et des graines. 80% de ces plantes sont pollinisées par les insectes. On parle de "mutualisme", relation bénéfique entre organismes : les insectes transportent le pollen des étamines aux stigmates, au sein d'une fleur ou d'une fleur à l'autre, et ils assurent ainsi la reproduction sexuée; les plantes produisent du pollen et généralement du nectar, aliment de base pour les insectes pollinisateurs.

Dans les écosystèmes, la pollinisation influe directement sur la biodiversité des communautés végétales. Dans les agrosystèmes, 68% des espèces cultivées dans le monde pour l'alimentation humaine dépendent de la pollinisation par les insectes.

De nombreuses études montrent aujourd'hui le déclin des Apiformes. Les causes identifiées sont nombreuses : réduction et fragmentation des habitats favorables (éliminination des haies, fauches répétées des bords de route et de champs, urbanisation); usage abusifs de produits phytosanitaires, en particulier insecticides et herbicides (en agriculture, mais aussi par les particulilers et collectivités); pathogènes, parasites et prédateurs (dont beaucoup d'espèces introduites et invasives, comme le frelon asiatique par exemple); pratiques agricoles intensives (nonoculture, fauche précoce des prairies...).

La perte de ces pollinisateurspourrait être catastrophique : la disparition des Apiformes aurait non seulement un impact très important sur la biodiversité en général mais aussi sur la diversité alimentaire. En outre, les pertes économiques potentielles pour la  production agricole sont estimées à 153 milliards d'euros par an à l'échelle mondiale.

Sensibiliser aux insectes pollinisateurs

Dans chaque lycée, il s'agit d'informer les apprenants, les professionnels et le grand public sur les insectes pollinisateurs et leur rôle fonctionnel. Des actions de sensibilisation des élèves, futurs agriculteurs; des actions destinées à sensibiliser les professionnels et le grand poublic organisées lors de journées portes ouvertes ou de manifestations thématiques. 

Je fais un don

© michass - Fotolia.com

Toutes les informations nécessaires pour permettre la transaction ne vous seront demandées qu'à la fin, sur le serveur ultra-sécurisé de la banque. POLLINIS vous garantit une totale confidentialité de vos données personnelles, et se réserve le droit d'utiliser les excédents de cette opération pour la réalisation de ses buts statutaires.

Please correct the following errors: